Les 11 précautions avec l'ibuprofène

L'ibuprofène est un anti-inflammatoire qui soulage la douleur et la fièvre.

Ce médicament est très souvent prescrit par les médecins pour ces indications, mais il est également disponible en accès libre en pharmacie.

 

Dans ces conditions d'automédication, quelques précautions s'imposent, nous vous exposons les 11 précautions à prendre avec l'ibuprofène.

(Nom de marques : Advil, Nurofen, Spedifen, Rhinadvil, Upfen...).

 

Les 11 précautions

ibuprofène1) Ne pas dépasser les doses indiquées sur la notice.

Elles sont fonction de l'âge et du poids.

 

2) Utiliser la dose et la durée la plus faible possible nécessaire au soulagement des symptômes.

Ainsi le risque est minimisé pour la survenue d'effets indésirables.

 

3) Respecter un intervalle minimal de 6 heures entre deux prises.

 

4) Attention aux risques de surdosage. 

 

5) Demander l'avis d'un médecin si la douleur persiste plus de 5 jours, si la fièvre dure plus de 3 jours ou en cas d'aggravation.

 

6) Arrêter le traitement et consulter un médecin si les signes suivants surviennent :

 

7) L'ibuprofène est formellement contre-indiqué chez les femmes enceintes à partir du 6e mois.

 

8) Pas d'ibuprofène en cas d'antécédent d'ulcère gastroduodénal, d'antécédent hémorragique, de lupus érythémateux disséminé, d'allergie et/ou d'asthme à l'ibuprofène ou à un autre anti-inflammatoire ou à l'aspirine.

 

9) Pas d'ibuprofène sans avis médical en cas de maladie grave du cœur, du foie ou des reins, particulièrement si vous êtes âgé(e).

 

10) Demandez l'avis de votre médecin en cas d'antécédents d'hypertension artérielle et/ou d'insuffisance cardiaque, en raison d'un risque de rétention hydrosodée.

 

11) Pas d'ibuprofène chez l'enfant en cas de varicelle (risque de complications infectieuses de la peau). Se reporter sur le paracétamol.

 

 

VERSION
IMPRIMABLE